Faire du beatbox dans un groupe

De nos jours une des pratique les plus mises en valeurs dans le monde du Beatbox c'est le battle. Mais il existe de nombreuses autres possibilités pour un.e beatbox.eur.euse de s'exprimer en tant que musicien.ne. Par exemple faire parti d'un groupe de musique (Acapella ou non). Mais comment faire pour bien s'intégrer au sein d'un groupe ? Que doit-on savoir ?


Le groupe Team Paname sur scène (notre ancien groupe)


Faire simple mais précis


En tant que beatboxeur.euse votre rôle va souvent se cantonner au fait de faire un rythme assez simple. Alors oui quand on est habitué à voir de gros battles avec plein de techniques différentes qui s'enchainent, on peut penser que ça va être trop facile qu'on sait faire des choses 100 fois plus compliquées, hé bien la réalité est tout autre. Ce qu'on va vous demander dans un groupe c'est d'être précis et efficace, je m'explique.


Votre rythme soutient tout le groupe


C'est vous qui êtes le pilier du groupe en terme de rythme, c'est vous qui donnez, la vitesse, le groove, si vous vous effondrez il y a fort à parier que le groupe s'effondre derrière. ça vous parait simple ? Ok on va faire un exercice.

Prenez un métronome lancez le et commencez à faire un rythme simple en vous callant bien sur le rythme indiqué par le métronome. Baissez ensuite le son du métronome jusqu'à ne plus l'entendre (sans le couper, le métronome doit continuer a tourner mais sans son) et tentez de garder le rythme autant que possible pendant 1 minute. Remontez ensuite le son et vous constaterez surement que vous avez soit ralenti sois accéléré.

Pourquoi ? Parce que vous êtes un humain et que le fait de garder un tempo autant que possible ça se travail. Vous l'avez compris avec un groupe votre objectif sera de dévier le moins possible du tempo initial. Comment on s'entraine ? On beatbox sur un métronome pendant de longues minutes en restant bien concentré.


Des sons maitrisés et bien choisis


La qualité de vos sons est aussi très importante, votre beatbox va être entouré de voix et/ou d'instruments il est donc essentiel qu'il trouve sa place dans tout ça. Votre rôle (accompagné de vos collègues bien sur) va donc être de trouver comment doit sonner votre kick, et quelle caisse claire utiliser, s'il faut taper doucement ou fort, si les charlestonnes doivent être étouffés ou au contraire très aigues... Et ce pour chaque morceaux, et même faire évoluer tout ça dans les morceaux. C'est l'occasion pour vous de donner du grain à vos sons et donc donner identité à votre beatbox, et ça c'est cool.


Accepter de ne pas être sur le devant de la scène.

On l'a dit au début de cet article, le battle est centrale dans le beatbox, on a dont l'habitude d'être au centre de l'attention quand on monte sur scène. En faisant parti d'un groupe il faudra accepter que vous ne soyez pas sur le devant de la scène. Alors rien ne vous empêche d'avoir votre petit moment de solo dans le spectacle, c'est même souvent assez cool et surprenant pour le publique et là vous pourrez vous faire un peu plus plaisir en technique. Mais le reste du temps il faudra accepter d'être en rentrait et de ne pas en faire trop et c'est souvent plus dur qu'on ne le croit.