"Je stagne en beatbox", nos astuces pour progresser

Tous les beatboxeurs sont confrontés à un moment où ils stagnent. Nous sommes nombreux à avoir eu l'impression de ne plus progresser, que notre niveau de beatbox stagnait et ça... c'est frustrant, parfois même démotivant. Pas de panique, c'est normal. Dans cet article, tu comprendras pourquoi, et comment redonner un nouveau souffle à ta pratique.


Gene, Freddy, Pe4enkata, BMG, Alexinho au Championnat de France 2020
Photo : Nicolas dorbon

Progresser ça veut dire quoi ?


Progresser : "Évoluer vers un stade plus avancé, plus perfectionné ou plus favorable", "gagner en compétence, développer ses capacités". Voila la définition que donne le Larousse.


Progresser en beatbox


Cela fait un moment que tu n'arrives plus à maîtriser de nouveaux sons alors que tu en as appris tout un tas récemment et en peu de temps ? Tu te sens bloqué car tu n'arrives pas à créer de rythme alors que tu maîtrises un paquet de sons ? Peut-être même que tu bloques sur un roulement technique depuis plusieurs semaines, sans succès. Il y a plein de façon de progresser en beatbox. Peu importe ce sur quoi tu bloques, en réalité, pratiquer quotidiennement ce que tu maîtrises déjà (patterns rythmiques simples, sons de bases...) te fait déjà progresser. Beatboxer régulièrement, te permet d’améliorer tes compétences rythmiques, tes facilités à enchaîner des sons... À force de te concentrer sur les sons que tu maîtrises déjà, tu les rends plus propres, plus précis, et tu as plus de facilités à les placer dans un rythme. Et ça c'est essentiel. Le fait de stagner dans un domaine est justement l'occasion d'en découvrir d'autres et de progresser dans ceux-là.


Quelques critères pour évaluer ta progression en beatbox


Voici une liste non exhaustive des domaines sur lesquels évaluer tes progrès :

  • Musicalité : la phase est jolie, harmonieuse, voir même fait bouger la tête

  • Dextérité : l'enchaînement des sons est rapide

  • Respiration : Tu arrives à beatboxer sans t'arrêter pour respirer, tu n'es pas en manque d'air ou au contraire en excès d'aire.

  • Propreté : On distingue bien chaque son lors des enchaînements, patterns et roulements.

  • Puissance : On entend bien tous les sons.

  • Apprentissage de nouveaux sons : le panel de sons que tu proposes s’élargit.

  • Endurance : Tu beatboxes plus longtemps.

Plus tu progresses, plus cette liste s'agrandit. Tu trouveras donc toujours un axe sur lequel développer ton beatbox.


Varier tes influences

Enrichir son beatbox, c'est aussi découvrir et varier ses écoutes, pour diversifier ses influences musicales. Essaies ensuite de comprendre les codes de ces styles, ce qui les caractérise, ce que tu aimes est ce que tu aimes moins. Comprendre comment est structuré un morceau aide à en créer soi-même. Beaucoup de vidéos sur YouTube, notamment des vidéos de compositeur/beatmaker, expliquent comment créer une prod. À toi de transposer ces conseils en beatbox.

Quelques styles de musiques à découvrir :

Hip-hop : Old School\ Chillhop \ Grime \ Drill \ Trap \ Lofi Latino: Salsa \ Bossa Nova \ Reggeaton \ Cumbia

Electro:

House \ EDM \ Dubstep \ Hardtek \ Drum'N bass Si tu en voulez plus, voilà de quoi faire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_genres_musicaux


Travailler sa voix


Tu le sais, avec le beatbox l'objectif c'est de faire de la musique, il est donc fortement recommandé de parfaire sa voix et son oreille. Pour cela, on travaille ses gammes et on essaie par exemple de reproduire des harmonies, au piano puis à la voix par exemple. Pour t'aider, une simple application de piano sur le téléphone suffit. Pour les fans des beatboxeurs musicaux comme Codfish, Mb14, Wawad ou encore Marcus Perez, on ne peut que vous conseiller de suivre ce conseil.


La liste des choses susceptibles d'enrichir ta pratique du beatbox est longue, et dépend en réalité de ta capacité à rester ouvert à tout ce qui t'entoure.


Faire une pause ou ralentir le rythme d'entrainement


Le beatbox doit avant tout être un plaisir. Après une période d’entraînements intenses, n'hésites pas à t'accorder une pause si tu en ressens le besoin. Sinon, changes ta routine : des exercices différents, un autre moment de la journée ou un autre rythme tout simplement.


Faire une pause peut aussi être l'occasion d'apprendre à jouer d'un instrument. Encore une façon d'enrichir sa pratique musicale. Tu peux même beatboxer et jouer en même temps ! Kalimba, ukulele, guimbarde, sont par exemple des instruments pas chers, insolites et assez simples à apprendre.


"Mais si je fais une pause en beatbox, vais-je perdre mon niveau ?"

Faire une pause ne veut pas dire arrêter complètement. C'est simplement prendre son entrainement un peu moins au sérieux pendant quelques temps, pour prendre du recul. Bien sûr, s'arrêter totalement pendant plusieurs mois, c'est prendre le risque de perdre un peu de niveau. Mais si cela arrivait, pas de panique, tu seras surpris de voir à quel point cela revient vite. Et si cette pause te permet par la suite de t'épanouir davantage dans ta pratique, alors ça vaut le coup.


Ne pas se comparer aux autres

Il est important de rappeler que chaque beatboxeur est différent. Chacun à ses facilités, ses difficultés, ses façons de s’entraîner, un éveil différent à la musique, une approche différente du beatbox etc. Bref ! Se comparer aux autres ne sert à rien. Alors fais du beatbox pour toi, pour le plaisir que ça te procure. Tant pis si tu n'es pas le prochain champion de France, le beatbox c'est bien plus que cela : faire partie d'un groupe, donner des cours, faire des vidéos et bien d'autres possibilités s'offrent à toi, alors sois créatif. Mais surtout, sois patient. Acceptes de prendre le temps qu'il faut et tout ira bien 🙌.

  • TikTok svendro
  • Instagram svendro
  • Youtube svendro